• L'atelier de Ghislaine no 35.

    Une phrase à placer dans un texte ;

    On apprend de nos erreurs.

    L'atelier de Ghislaine no 35.

    Bizutage.

    Jeune diplômée, j'allais et venais auprès des patients;

    La lumière sur le tableau indiquait quelle chambre appelait.

    C'était ma toute première semaine, nous étions mercredi déjà,

    les jours passaient vite à ce temps là, vu

    mon inexpérience, je courais beaucoup..

    La chambre 204 sonna et je m'y rendis au plus vite mais ne trouvai

    personne  ; lit défait, salle de bains vide, mais fenêtre ouverte !

    Je me précipitais et regardai dehors , affolée !...

    En bas, une femme était à terre, inerte, du sang à la bouche..

    Je criai, appelai les collègues à l'aide, courant dans le couloir..

    La chef m'interpella et me dit

     ""venez dans mon bureau Maryse ! ""

    Et là, tranquillement, tous assis, les intervenants riaient tous

    en brandissant un panneau  sur lequel était écrit ;

    "" Bienvenue au B3 ""

    Je n'ai pas trouvé cela très drôle mais ce jour là,

    j'ai appris de mon erreur

    car la chambre 204, je le savais pourtant, était la chambre VIP.

    L'atelier de Ghislaine no 35.

    Ps) Bien évidemment, c'était un mannequin de travail en bas.. 

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Mercredi 10 Mai à 09:04

    Tu n'étais pas ici en ce temps là........

    Les souvenirs comme ceux là, on ne les oublie pas n'est ce pas ?.... 

    Tu m'a bien fait rire..

    Merci pour ton lien, tu vois tu as réussis..

    2
    Mercredi 10 Mai à 12:56
    LADY MARIANNE

    un bizutage qui donne des frayeurs tout de même !
    une belle participation ! bravo-
    bisous- bon aprem !

    3
    Mercredi 10 Mai à 17:05

    Coucou Vélie

    Désolée de passer si tard, ma puce  est souffrante une rhino, ne m'en veuillez pas de ce copier-coller pas le choix.

    bisous

    4
    Jeudi 11 Mai à 13:44

    Coucou Vélie

    Je crois que Bizutage est interdit maintenant?

    S'il ne l'est pas certains en font les frais.

    bisous et bon jeudi

      • Jeudi 11 Mai à 20:21

        Ou il est interdit mais pas en ce temps là et encore cela n'a pas été ce que j'ai pu entendre ailleurs à cette époque, certains étaient traumatisés à vie et on les comprends .....

    5
    Vendredi 19 Mai à 03:04
    colettedc

    Oh ! Ça alors, tu as du avoir chaud, en effet !!!

    Bravo pour ton texte Vélie !

    Bon matin de ce vendredi !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :